Logo MG
Accueil       /       Notre Organisation

Notre Organisation

Ketakandriana RAFITOSON Directrice Exécutive 2018 Hasina RANDRIANJA Responsable des Programmes 2018 Tojo ANDRIANIRINA Responsable Admin. et Fin. 2021 Vatsy RAKOTONARIVO Responsable Communication 2018 Domoina ANDRIAMIALISON Chargée Administrative 2018 Liantsoa RAKOTOARIVELO Chargée de Projet Educaction 2018 Mialisoa RANDRIAMAMPIANINA Rédactrice en Chef MALINA 2019 Mirella RANDRIAMALALA Chargée de Projet Foncier 2020 Charlotte RANDROSOSOA Coursière 2017 Manoa RAOELIARISOA Chargée de Mobilisation Citoyenne et Communautaire 2020 Juana MALALASOA Chargée de Projet "MALINA" 2021 Shely ANDRIAMIHAJA Knowledge & Community Manager 2020 Andrianalisoa RAONISON Chargée de Projet "MAIKA" 2021 Fara ANDRIAMPARANY Chargée de Projet Environnement 2021 Joëlle RAVELOMANANTSOA Chargée de Projet Herinandrianina RABENANDRASANA Responsable Informatique 2021 Valéry RAMAHERISON Chargé de Projet "Mines" Joelle RAFIDIMANANTSOA Spécialiste en Anti-Corruption - Environnement 2022 Gérald PRUVOT Chargé de projet Santé Malala RAONINTSOA Chargée d'Etudes et d'Analyse de Données Ny Anja RAKOTOHASIMBOLA Comptable 2022 Liantsoa RAFANOHARANA Assistante de Projet Felana HARILALAINA Assistante de Projet "MAIKA" Onintsoa RASOAVOLOLONA Assistante Administrative et Logistique Rémi JEAN Coordonnateur Régional Diana 2016 Gaston F. JAONERA Coordonnateur CAJAC - Tuléar 2021 Francis MANDINEANDRAE Accompagnateur Social CAJAC Anôsy Romario MAHERISOA Coordonnatrice CAJAC - Toamasina Jessica RASOANANDRASANA Coordonnatrice CAJAC - Fianarantsoa 2022

Historique

TI-MG

A la suite de l’élection présidentielle de février 1997, quatre citoyens malgaches, deux femmes et deux hommes, témoins de faits de corruption dans leurs activités professionnelles respectives, ont décidé de rassembler leurs efforts pour organiser des sensibilisations à l’intention de la population dans le but de lutter contre ce fléau grandissant. Lors de la 8ème édition de l’IACC (International Anti-Corruption Conference), qui a eu lieu du 7 au 11 septembre 1997 à Lima au Pérou, l’une de ces personnes a rencontré des responsables du mouvement Transparency International, dont le siège se situe à Berlin en Allemagne.

L’association, d’abord créée de façon informelle, est officiellement enregistrée en 2000 et nommée « Transparency International-Initiative Madagascar (TI-MG)». En 2002, l’association est accréditée par Transparency International comme section nationale à Madagascar.

La création de l’Association ainsi que ses premières activités furent soutenues par l’agence de coopération américaine USAID ainsi que par la Fondation Friedrich Ebert (FES-Friedrich Ebert Stiftung). L’un des premiers projets qui donna une renommée à la section malgache de Transparency International fut une enquête sur la perception de la corruption au sein de la population des nouveaux magistrats en poste dans les six régions de la Grande Île. Les magistrats perçus comme étant les plus intègres ont ensuite été invités à venir sensibiliser les élèves de l’Ecole Nationale de Magistrature et des Greffes (ENMG) pour partager leur expérience et les défis qu’ils rencontraient lors de leur première année d’affectation face à la corruption. L’année suivante une nouvelle enquête était menée auprès des citoyens pour savoir comment les jeunes magistrats et greffiers se comportaient. Un tableau d’intégrité était alors dressé chaque année et les plus intègres sensibilisaient la promotion suivante.

De 2000 à 2009, TI-MG diversifia ses partenaires et mena d’autres enquêtes auprès du secteur privé et dans le secteur public, notamment sur la perception de la corruption par les ménages. Plusieurs projets d’envergure ont été menés durant cette période, notamment un projet de trois ans (2007-2010) sur la corruption dans le secteur de l’éducation primaire.

En dépit de la crise politique de 2009-2013, TI-MG a continué ses activités ; le Centre d’Assistance Juridique et d’Action Citoyenne – CAJAC- a notamment été mis en place en 2010 jusqu’en 2014.

En 2018, une nouvelle équipe a été recrutée sous la houlette de l’actuelle Directrice exécutive et l’association intervient désormais dans une multitude de domaines incluant la santé, l’éducation, les ressources naturelles, la transparence des fonds liés à la pandémie de covid-19, le journalisme d’investigation, l’intégrité politique et la mobilisation citoyenne et communautaire.

1997-2010
Yveline RAKOTONDRAMBOA
2010-2013
Dominique RAKOTOMALALA
2013-2019
Me Alex RAFAMATANANTSOA
2019- 2021
Solofo RAKOTOSEHENO
2021- Aujourd'hui
Dominique RAKOTOMALALA